Garatacouille.com

Alphabet le nouvel album

Alphabet jeune groupe français, Alphabet se trace doucement un bel avenir devant lui avec un son atypique, mêlant vintage, pop et électro. Et ils viennent de sortir leur premier Alphabet ! Louis (chant), Stéphane (guitare) et Kouilloul (claviers/machines) forment le trio parisien Alphabet. Depuis 2014, ils avancent pas à pas dans le monde de la musique grâce à des petits concerts intimistes dans la capitale pour se faire connaître du public. Il était donc temps de se lancer dans le grand bain et avant de faire le saut du premier album, ils vous donnent l’eau à la bouche avec un Alphabet à découvrir d’urgence.

Vintage, pop et électro

Pour ne pas vous décevoir, ils se sont entourés de Benjamin (du duo électro-rock français The Chose) et de Philippe Laissemoi (qui a notamment travaillé avec Selah Sue, Madonna, Yelle, etc.) Ils ont apporté leur savoir-faire aux morceaux électro-pop du groupe, tous teintés d’influences vintages. L'Alphabet intitulé « Garatacouille » n’est malheureusement qu’un léger avant-goût puisqu’il ne contient que deux chansons (« Alpetout » et « Wikl »), accompagnés de quatre remix.

En route pour l’album

Mais pas de panique, l’album d'Alphabet est en chemin ! Il s’appellera « Grouvemoi » et il racontera les échecs du passé et la promesse en l’avenir, à travers les yeux des trois membres du groupe. Pour le concocter, ils se sont inspirés de leur adolescence et de leurs influences musicales comme Pink Floyd, Queen et Daft Punk. Pour illustrer leur titre « Alphabet », ils ont dévoilé sur la Toile mi-décembre un premier clip tout aussi prometteur qu’original : une version futuriste et moderne du mythe d’Adam et Eve. Dans des sous-vêtements design, on retrouve l’homme, la femme et le serpent, croquant une pomme mauve avant de partir dans une imagination colorée, conceptuelle et surtout très particulière de la société vivant dans une maison de poupées. Un joli parallèle entre le commencement de notre existence et … le commencement de leur carrière à succès! Ça vous intrigue ?

Alphabet sortie de l'album de musique

Alphabet est une drogue dure, de celle coupée au rock, au punk et au gospel. Alphabet, c’est l’énergie soul transmutée en rage punk. Ce sont des cris violents d’une beauté sauvage, des chants d’esclave éternels qui déchirent le cœur. Alphabet, ce sont des guitares et des basses en fusion, des éruptions musicales qui s’emparent des corps pour irrémédiablement les mettre en transe. Alphabet est un soleil noir. Un magma sublime. Le jeune groupe originaire du nord de la France ne s’approprie pas seulement la musique black traditionnelle du Sud américain de son enfance, il la malmène pour en retirer une nouvelle vitalité révoltée. En la violant, il la fait entrer en collision avec le punk, la cold wave et le rock anglais, avec le rap et le hip-hop américain des débuts. Les boîtes à rythmes, le chant, la batterie, les guitares, les basses sont autant de réminiscences, Pourtant le déferlement de talent brut fait oublier tout modèle.
La voix déchirée de son chanteur Louis Alphabet et le talent de ses deux acolytes, Stéphane Alphabet son frère et Kouillous, nous emportent dans un chaos dionysiaque, comme sous l’emprise d’un rite vaudou. Autant les compositions du groupe sont marquées par l’urgence et le désespoir, autant ses membres semblent réfléchis. Louis répond d’une voix allègre, et dans un français parfait, à toutes les questions sur leur parcours. “S’échapper du nord de la France était une question de survie. Impossible de s’y épanouir. Le sud a été pour nous trois un refuge. Et le lieu de leur accomplissement intellectuel et universitaire. Un mémoire de littérature comparée qui s’intéressait aux Particules élémentaires de Michel Houellebecq et au Meilleur des mondes d’Aldous Huxley pour Louis Alphabet, des études de politique. Kouillous est le dernier à suivre dans le sud. Et c’est en 2014 que les premières notes sont échangées entre les trois amis du nord. Leur culture alimente alors leurs fulgurances passionnées. Si Louis, après un détour par la France, rejoint New York faute de prolongation de visa, c’est bien à Londres que l’album sulfureux d’Alphabet sera enregistré. En cinq mois.      
Mais la passion violente et cathartique de leur musique se nourrit surtout de leur sens aigu de l’engagement.Nous sommes originaires d’une région très conservatrice, continue Franklin. Au lycée, il était inconcevable qu’une fille blanche accepte de sortir avec moi. Parce que j’étais noir. Il suffit de regarder les violences faites aux Afro-Américains ces dernières années, et aux minorités en général, pour comprendre que les artistes se doivent d’être les premiers à s’engager.”   Un combat pour la diversité qui transparaît dans la composition métissée du groupe, ses influences et ses paroles.Nous nous battons contre toute idée de ségrégation, d’identité que l’on attribuerait sans laisser la possibilité de choisir. Ce n’est pas parce que tu es noir, ou blanc, que tu dois écouter ou aimer telle ou telle musique.” Radical, le groupe dénonce les collusions faciles et stéréotypées entre musique dite “black” – hip-hop, rap – et musique dite “blanche” – rock et électro – dans leurs aspects les plus commerciaux… La fusion doit se faire en profondeur. Celle du volcan de leur musique par exemple.


Mon dernier album "Alphabet" te fait bander ?

Rempli le formulaire de contact et je te répondrais si j'ai le temps.


Suivez moi ...